top of page

La Milice

déambulation, 5 artistes, 30 à 45 minutes

Gros Coup de Cœur 2018 | Salon Fous d’Histoire | Catégorie Théâtre et spectacle de rue 

Nous sommes au Xe siècle. Le monde est soumis à l’insécurité et aux guerres de territoires.  Le Roi lance la création d’une patrouille d’élite pour tranquilliser son peuple. Venus du monde entier, cinq combattants et leurs fidèles montures sont recrutés et entraînés. Leurs aptitudes incroyables et leurs techniques folkloriques ancestrales en font désormais la meilleure garde  pour le royaume.

Afin de protéger vos rues et assurer votre protection, une seule solution : La Milice.

 
Note D'intention
Création 2018


A la genèse du projet de la Milice, il y avait surtout une idée de changer de forme. En effet, nos deux précédents spectacles déambulatoires s’articulaient autours d’une même charrette, pouvant revêtir plusieurs formes selon le spectacle joué. Nous voulions trouver un autre moyen de locomotion, plus original, plus mobile et qui soit très marquant pour le spectateur.
 
Un soir, avec charlotte au téléphone, je passais en revu mes notes et mes brouillons à haute voix, nonchalamment, sans trop y croire... Puis Charlotte m’arrête sur l’idée de fabriquer des «caisses à savon». Au bout de quelques minutes, nous avions compris qu’il fallait creuser cette idée là. Ce soir là, sans le savoir encore, nous avons donné naissance à « La milice ».
 
Très vite, nous avons compris qu’il fallait individualiser chaque moyen de locomotion : « une caisse à savon par comédien ». Dans le contexte historique du théâtre de rue dans lequel nous jouons, il est apparu comme une évidence que nous devions chevaucher des animaux. Un premier prototype de cheval en bois a très vite vu le jour. Nous nous somme prouvé que l’habillage de panneau de bois sur des vélos de type BMX était une très bonne solution pour la conception. L’inspiration finale est venue des jouets sur ressorts, très souvent en forme d’animaux, que l’on retrouve dans les parcs pour enfants. Ces jouets sont très bien conçus, mais loin d’être réaliste. Exactement ce qu’il nous faut pour être « beau et drôle ». Toutes les conditions de notre cahier des charges, sur la forme, étaient réunis : rapide, drôle, mobile, original et un minimum historique (bois et animaux).
 
Que faire désormais de ces montures ? Ces cinq montures doivent-t-elles être identiques ? Cinq chevaux ? Quels personnages et quelle thématique allons nous aborder ? La thématique des soldats/guerriers était logique mais nous dérangeait par son manque d’originalité. Les représentations de chevaliers et leurs combats, ce n’est pas ce qu’il manque. Il y a des compagnies qui font un travail de grande qualité sur ce créneau. Il nous fallait trouver une approche totalement décalé et absurde…
 
Après avoir traité deux thématique fortes et toujours actuelles, celles du mariage et de la médecine, nous voulions un sujet tout aussi fort et plus que jamais actuel : LA SECURITÉ Avant même les polémiques sur les violences policières autour des gilets jaunes, de Georges Floyd et plus récemment du producteur Michel Zecler, nous avions décidé de représenter « les forces de l’ordre ». C’est ainsi que nous avons voulu retranscrire la police d’état actuelle et ses codes (gilet pare balle, menotte, gestuelle etc), en Milice du Roi d’autrefois. Nous avions trouvé le décalage nécessaire aux « simples » chevaliers pour être originaux.
 
Nous avions pris tellement de plaisir à différencier nos personnages dans « Le cortège des épousailles », notre précédente déambulation, qu’il était difficile pour nous de faire cinq soldats identiques avec la même monture. Notre amour de la provocation et du risque nous a poussé à nous lancer sur un autre sujet plus que brulant : « La représentation des peuples. » Nous voulons montrer qu’il est encore possible de représenter plusieurs peuples par le biais de la caricature et de rire de nos différences sans pour autant tomber dans du racisme ou de la stigmatisation. Notre « pitch » est né : Le roi a chargé le soldat Franc de réunir les plus grands guerrier du monde pour former la milice la plus puissante. C’est un message d’unité et de solidarité.
 
Extrait : « Notre différence est notre force, la force de l’ordre ! »
 
Pour finir, la sécurité est un sujet qui divise et cristallise tellement de colère que nous avons fait le pari de faire rire les gens, comme un besoin de décompression collectif. A notre grande surprise, même du côté des forces de l’ordre, le rire et la bienveillance sont aussi au rendez-vous. Comme si nous étions, le temps d’une journée ou d’un week end, une passerelle entre deux camps qui se divisent.

Anthony La Lumia
Sembadelle : La Milice | Credit photo : Jeannick Thual
Sembadelle : La Milice | Credit photo : Marc Mestrallet
Sembadelle : La Milice | Credit photo : Marc Mestrallet
sembadelle-milice-credit-photo-Marc-MesaSembadelle : La Milice | Credit photo : Marc Mestrallettrall
Sembadelle : La Milice | Credit photo : Marc Mestrallet
Sembadelle : La Milice | Credit photo : Marc Mestrallet
Sembadelle : La Milice | Credit photo : Marc Mestrallet
Sembadelle : La Milice | Credit photo : Marc Mestrallet
Sembadelle : La Milice | Credit photo : Marc Mestrallet
Sembadelle : La Milice
bottom of page