QU'EST CE QUE C'EST

       Le nom de la compagnie est inspiré d’un nom de village en Auvergne : Sembadel.

Wikipedia: Sembadel est une commune française située dans le département de la Haute-Loire en région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle fait partie du Parc naturel régional Livradois-Forez. Ses habitants sont appelés les Sembadelois

 

       C’est joli mais on s’en fout.

 

       Parlons peu parlons bien:

 

       «  La rue est le cordon ombilical qui relie l’individu à la société » C’est Monsieur Hugo qui l’a dit. Nous on rajoute : “ Le théâtre c’est l'hémoglobine qui circule dans ce cordon”.

 

       Vous l’aurez compris Théâtre + Rue … c’est notre credo. 

 

       Ah la rue ! Souvent sale, bruyante et encombrée. On l’aime et on la craignait. Mais nous avons réussi à l’apprivoiser. Aujourd’hui nous prenons du plaisir à jouer entre les cris des vendeurs de saucisses et d’hypocras, accompagnés de la douce mélodie des binious. 

 

       Pour s’en sortir dans la rue nous sommes devenus des escrocs, l’histoire est devenue un prétexte, et on s’est permis de prendre quelques libertés… 

On escroque mais on le fait bien ! Car une belle escroquerie, ça demande beaucoup de travail.

 

       Après une étude approfondie du genre, on se situe finalement entre le théâtre classique et le théâtre populaire (chez nous, on appelle ça du Classipulaire !!)

 

       Bref on s’est amusé à faire de beaux spectacles* fixes pour ceux qui aiment bien être assis, et déambulatoires pour ceux qui aiment bien la randonnée. 

 

Théâtralement vôtre,
Sembadelle 

*Décors et Costumes faits maison.

QUI SONT - ILS ?

Charlotte Frange 

Alias “Liaisons dangereuses” (oui, elle fait des liaisons là où il n’y en a pas)

 

Qualité : Expressive, et formidable couturière grâce à sa maman et sa mamie (c’est une histoire de famille).

Défaut : Sur-Expressive , sort de table dès qu’elle a finit sans attendre les autres.

      Charlotte c’est elle qui tient la baraque, c’est la super cheffe. Celle qui tient les Rennes (pas pour rien qu’elle est allée vivre en Bretagne !). Elle fait beaucoup (trop) de choses … Du coup parfois Z'elle pète T’un plomb et elle a appris tant bien que mal à déléguer.

      Si tu veux la convaincre, essaie d'abord de convaincre Anthony (cf : voire comment convaincre Anthony). 

      Elle ne comprend aucune blague sauf celles de Mathieu.

      Capacité artistique: elle gère Z’extrêmement bien les ruptures, et peut passer du rire T’aux larmes en quelques secondes.

Anthony La Lumia 

Alias Tony la Bricole 

Qualité : Il a toujours raison.

Défaut : Il n'a jamais tort. 

       Anthony c’est la grande gueule, le boute-en-train, celui qui met la bonne ambiance même à l’enterrement de ta tante. Son œil avisé (malgré ses lunettes) voit toujours le verre à moitié plein. 

       Il peut te réparer une roue de charrette avec quelques allumettes et son Leatherman. 

       Lorsqu’il a une idée, qu’elle soit bonne ou mauvaise, il va l’étirer et l’étirer encore jusqu'à épuisement total (de sa propre personne et de l’idée). 

       C’est aussi le metteur en scène de l’équipe, donc si tu souhaites lui faire entendre ton point de vue prépare un argumentaire précis et détaillé et prévois ta matinée.  

Mathieu Blazquez

Alias Papy Babouche

 

Qualité : Le meilleur pour organiser nos loges et le plus pragmatique d’entre nous. 

Défaut : Conduit comme un pied, renverse son café trop souvent.

      Mathieu c'est un vieux dans un corps de (presque) jeune. Ronchon le matin, il lit le journal comme nos ancêtres. Il marmonne dans sa barbe (qu’il n’a pas) des chansons que lui seul connaît. Il  parle tout seul, et décrit tout ce qu’il fait.  

      C’est aussi notre Jean Roucas à nous, des vannes parfaitement démodées qui ne font rire que Charlotte. 

      Fort de ses 67 ans d'expérience, il est cultivé, sage et toujours de bon conseil. Il pose des questions, il réfléchit, il cherche, il renouvelle, il réinvente et souvent les débats durent longtemps car il ne termine pas ses… 

William Chenel 

Alias Mariah Carey

 

Qualité : Ses salades détox : avocat, concombre, gingembre à l'huile de jojoba. 

Défaut : Mémoire infaillible pour les détails de merde. 

       William c’est un peu la Diva médiévale, dernier arrivé, premier servi. 

L’homme à l’hygiène de vie irréprochable : il se lève plus tôt que tout le monde pour aller faire un footing et il se couche à 21h même si nous jouons à 21h15.

       Comédien à l’humour noir et à la répartie piquante, il ne cessera de nous surprendre sur le terrain de l’improvisation. 

       Toujours une huile essentielle pour contrer une imperfection et jamais sans ses fruits secs. Il est également eglisophile : il ne peut pas s’empêcher de rentrer dedans dès qu’il en voit une. 

       Il a accepté sous la contrainte d’intégrer la compagnie mais aujourd’hui il s’y sent à peu près bien (ou en sécurité).

Clémence Brodin 

Alias Mlémence Mrodin (exercice de prononciation complexe)

 

Qualité : Dans la communication et imitation irréprochable de l’éléphant.

Défaut : Dans la communication et vomit en voiture. 

       Clémence, c’est la sensible du groupe, à tendance hypocondriaque, dotée d’une empathie rare (sauf pour les araignées). 

       Une jeune femme qui ne se laisse jamais, jamais, jamais, oh ! grand jamais ! envahir par ces émotions... Dans la vie ça peut être pénible, mais sur la scène sa sensibilité artistique pétille et rayonne pour le plus grand bonheur du public. 

       C’est quelqu’un qui a le goût du détail oratoire, elle peut te raconter ce qu’elle a mangé au petit déjeuner pendant 2 heures en rendant ça intéressant...ou presque.

Jérémy Faubet 

Alias “Jérémy Faubet de la Comédie Française”, expert en fioritures et farces et attrappes médiévales.

 

Qualité : Excellent esprit de troupe, conduit mieux qu’un chauffeur Uber.

Défaut : Un poisson rouge a 3 fois plus de mémoire que lui.

      En 2011, il intègre Sembadelle, deux ans avant que Charlotte ne crée la compagnie.

      Jérémy c’est l’homme qui a eu 1000 vies. Jardinier, barman, pilote de l’air, serveur à Londres... Wikipedia s’est refusé de faire sa page car c'était beaucoup trop long et fastidieux.

      Il est un peu notre jeune premier (pourtant c’est le plus vieux). 

      Perfectionniste dans la vie comme dans le travail. Il plie, il range, il organise, il répète seul, il s’échauffe, il s’étire et le tout sans transpirer. Jérémy sera toujours beau et propre sur lui même lorsqu’il aura le maquillage le plus dégueulasse qui soit.